Castelmola ( un des villages médiévaux en Italie )

La splendida terrazza del famoso Bar Turrisi 2Quand on regarde du belvédère de la place principale, à la vue de la majestueuse Etnaet plus loin, on imagine même de voirSyracuse, il faut fermez les yeux un instant, presque aveuglés par le paysage magnifique, et vous allez éprouver une sensation de vertiges mélangée avec de l’euphorie, comme le vol d’un oiseau vous allez vous rendre compte que votre regard va loin, versl’Étroit de Messine, et puis vers l’est vous allez être éblouis par la magnifique baie deGiardini Naxos, avec derrière la magnifiqueEtna, qui s’érige en face à un panorama majestueux d’une beauté incomparable. Tout ceci d’un petit village, Castelmola, un village médiéval qui se trouve derrière la légendaire Taormina, au sommet du mont Mola précisément, et de l’hauteur de ses 500 mètres, on a l’impression de pouvoir planer, poussé par les vents doux qui produit seulement la charmante chaleur sicilienne de l’été peut donner, ou de flotter lorsque les nuages enveloppent les maisons, transformant le tout en matière de rêves.

Castelmola est le pays des  vues, l’heureux village de la bonne retraite, loin mais pas trop deCastelmola, uno dei borghi più belli d'Italia laTaormina mondaine et affolée. Ce village est resté un petit village médiéval avec ses milliers d’habitants, avec ses rues étroites et pavées de pierres laviques de l’Etna et de marbre blanc, mettant en évidence les belles mosaïques à losanges, continues et discontinues, où parmi les ruelles il y a des petits balcons pleins de fleurs et de couleurs, des portails en pierre lavique sculptée, et enfin les boutiques de style ancien, qui vendent de la dentelle magnifique, de la broderie et les “scanni di ferula” les tabourets antiques faits avec la plante du même nom par les sages mains des personnes âgées du village, et le tout se trouve entre Via De Gasperi et Via Pio IX.

Vino alla Mandorla San Giorgio CastelmolaLa ville était l’acropole de Taormina à l’époque grecque, et est ensuite devenue un bastion avec son Château à l’époque médiévale. Du château du XVIe siècle à l’église de St. George et St. Antoine, la petite ville est un joyau de la côte ionienne. Ici, les fumées de la mondanité de Taormina sont interdites, et la devise de la ville c’est de se relaxer, peut-être en sirotant un bon vin aux amandes dans lequel tremper les “piparelli” qui sont des biscuits secs aux amandes et au fenouil. Les lieux les plus populaires sont le Bar San Giorgio, qui a vu assis sur ses sièges Winston Churchill, Rockefeller, Guglielmo BarTurrisi onMarconi, Marcello Mastroianni, Sophia Loren et Vittorio De Sica. L’autre café c’est leCaffé Turrisi, où règne la transgression. Il faut y rentrer préparés. Partout, sur les tables, les murs, des statues, des poignées de porte, des accoudoirs de chaises et de robinets et même des miroirs dans la salle de bains ont un thème commun qui est quelque chose qui appartient à la sphère des hommes : des phallus, de toutes les forme set toutes les dimensions.  La collection de ces objets sont le résultat de la passion pour la mythologie Grecque, où le phallus était le symbole de la fertilité, du grand-père du propriétaire actuel.  Ici aussi, des célébrités ont bu du vin, entre autres Liz Taylor et Richard Barton, Burt Lancaster et Charlton Heston, tous venus ici après avoir participé au grand Festival du film de Taormina, qui se terminait avec la remise des David di Donatello au Théâtre Grec.

Mais Castelmola tient aussi une place dans la littérature avec l’histoire d’amour et de trahison dont aTurrisi bar- Castelmola Taormina été le témoin D.H. Lawrence, qui a transformé l’histoire érotique dans l’un des romans scandales du début du XXe siècle “L’amant de Lady Chatterley”. Ce petit bourg a tellement de choses à raconter, et il n’est pas du tout difficile y arriver : à 5 km de Taormina, 7 à 8 minutes en voiture, mais certainement pour les fans de la randonnée existe le merveilleux escalier qui commence près de laPorte Messine à Taormine, par lequel on monte à travers des grands espaces, d’abord on arrive au Sanctuaire de la Madonna della Rocca, et après, au milieu d’agaves, figuiers de barbarie, câpres, aloès et de palmiers nains, on peut même voir les tombes dans des grottes des Sicules de l’Âge de Fer. Montant encore l’escalier à la fin on arrive à la Place de Belvédère di Sant’Antonio, où le regard se perd dans l’infinité de la mer.

Castelmola view backLa ville est incluse dans le club des ”Les plus beaux bourgs d’Italie” ,qui est une association de petits villages italiennes qui se caractérisent par une grande qualité artistique, culturelle ethistorique, pour l’harmonie du tissu urbain, de la vie, des services aux citoyens et pour l’accueil qui est offert aux touristes. Tout ceci en réussissant à garder sa magie enfermée dans ses rues médiévales, et le charme inchangé de l’antique, ce qui donne l’impression que le temps ici s’est fermé.

Et ainsi,   errant parmi les rues, ruelles, églises anciennes , dégustation de granita, cassata, cannoli, le vin aux amandes, réunion, les touristes et les beautés de toutes les nationalités, vous aurez l’embarras du choix quant aux itinéraires à suivre… offrant ce village médiéval. et si vous avez l’intention de visiter Castelmola en haute-saison il faudra nécessaire de réserver le plus tôt possible, une maison de vacances ici, sur place, puisque la ville vient littéralement prise d’assaut pendant ces périodes.

2-Castelmola-Gustando-SiciliaLe visitateur devra aussi faire les comptes avec sa propre gourmandise parce que la tentation de voir, de vivre, de goutter et de jouir de tout ce qu’offre ce miracle de la nature vous prend et vous allez vouloir tout, et tout de suite.

……et vous arriverez, perdus, à comprendre que peut-être une vacance pour tout vivre n’est pas suffisante.

La quantité de choses à voir et à vivre dans ce coin de la Sicile trouve son égale seulement dans la vision nocturne de son ciel étoilé