Warning: array_merge(): Argument #2 is not an array in /home/casavac6/public_html/wp-content/plugins/cookie-notice/cookie-notice.php on line 104
L’Histoire de vins siciliens - Case Vacanze in Giardini Naxos & Taormina

L’Histoire de vins siciliens

dionisosSelon la légende, la vigne a germé pour la première fois dans l’île avec l’aide des larmes de Dionysos, exaspéré par la soif. C’est ainsi qu’est né ce nectar, donné par cette divinité aux hommes pour soulager leurs fatigues, et aux Dieux pour les faire réjouir.Il mito di Dioniso

La Sicile revendique avec force, et se sent fortement “la terre de la vigne et de l’olive”, et cette dénomination à ses racines dans l’antiquité la plus lointaine, au début de la civilisation méditerranéenne.

Les Phéniciens, pour premiers, ont amené cette boisson précieuse dans la zone méditerranéenne, et bien sûr en Sicile aussi. Mais le fait qu’on a trouvé des ”ampélides”, espèce de vigne, sur les pentes de l’Etna, et aussi dans le territoire de Syracuse, prouve que la vigne sauvage était déjà présente dans la végétation de la Méditerrané pendant l’Ère Tertiaire.

vigneti-alle-pendici-dell-etnaAvec l’arrivé des Grecs, précisément au Cap Schisò où ils ont fondé la ville de NAXOS ( 8ème siècle av. J-C), la culture œnologique de ce grand peuple a trouvé une terre fertile en Sicile. Pendant les 500 ans de la permanence des Grecs en Sicile, période marquée par la cohabitation harmonieuse avec les habitants du lieu, les Grecs ont transformé les habitudes des Siciliens – ils leur ont fait devenir des experts en viticulture, mais aussi en matière de culture du blé et des olives.

La présence du MONT ETNA a eu un rôle déterminant dans la création d’un territoire idéale pour la vigne. Le sol est très fertile, grâce aux origines volcaniques, le climat est toujours mitigé, il y a du soleil pendant toute la période nécessaire à la maturation parfaite de la vigne et de ses raisins.

Cet environnement optimale a fait de la zone de l’Etna un des lieux les plus ”naturellement idéaux”
à la production viticole. Les vins produits ici son parmi les plus importants et exclusifs de l’Italie.uva-zibibbouva-corrinto-nerouva-mascalese uva-inzoliauva-nero-davola

Le vin de paille (passito), le Muscat (moscato), et la Malvasie. Mais aussi Nero d’Avola, Cerasuolo di Vittoria, Nerello Mascalese, Inzolia, ainsi que les cépages internationaux. La production vinicole de la Sicile se rapproche, par importance, à celle des régions italiennes traditionnelles comme le Piémont  et la Toscane.

Des expérimentations faites avec des cépages allochtones (étrangers), comme le chardonnay, le syrah, le merlot et le cabernet, ont montré que le territoire sicilien est particulièrement adapté à cette culture. Spécialement en ce qui concerne le climat, lequel est parfait pour une maturation correcte.

La viticulture dans cette région a des origines très lointaines, en est la preuve des monnaies qui datent du 5ème siècle av. J–C. Les vins de l’Etna, dans les variantes blanc, rosé, rouge, blanc supérieur, ont été les premiers vins de table siciliens à obtenir l’appellation D.O.C.

Avec une hauteur de 3.273 m, le Mont Etna est le volcan actif plus haut d’Europe, et elle attire énormément de touristes, ainsi que Taormine et Giardini-Naxos, surtout en été.

Une mention spéciale est méritée par la propriété CHIUSA DEL SIGNORE, laquelle, après plusieurs années d’inactivité, est retournée pour donner son apport au prestige de l’œnologie sicilienne.

Les vins de cette propriété ont obtenu des critiques excellentes dans ”l’Almanach du Berebene” (Bien boire) de 2007, publié par Gambero Rosso.

 

 

foto-della-espo-rasule-alte-piscina-05-09-2010-300x200

Aussi, leur vin prestigieux de l’an 2004 figure entre les meilleurs dans ”l’Annuaire des meilleurs vins italiens de 2007”, écrit par Luca Maroni, et aussi dans ”Guide des vins italiens de 2007”.
Selon les ”Vins de l’Italie” publié en 2007 par Gambero Rosso Slow-Food, leur vin de l’année 2004 a obtenu ”trois verres” (tre bicchieri).

Ces vins de l’Etna ont stimulé les enthousiastes : de nouvelles formes de production sont nées, des vins nouveaux ont été ajouté parmi les vins D.O.C., et on est au début de ce qu’on appelle souvent ”le miracle sicilien”.